Marque Bretagne

Le bonheur d'Oscar Pelegri

22/09/2021

La 3ème étape, menant le peloton du Tour de Bretagne de Rosporden dans le Finistère à Brandivy dans le Morbihan, était attendue par tous les coureurs du général mais aussi par ceux qui devaient se rattraper d'un premier jour loupé.

Et c'est au bout de 13 kilomètres que 4 coureurs s'extirpent du peloton en deux temps. James Fouché, le néozélandais de Black Spoke, s'isole tout d'abord à l'avant. Bien qu'initialement prévu à ne bouger que dans les 3 derniers jours, il tente sans doute de récupérer du temps après en avoir perdu sur la 1ère étape. Il est ensuite rejoint par Aurélien Le Lay (Côtes d'Armor-Marie Morin-U), Benjamin Labbe (Team U Nantes Atlantique), et Théo Cotard (WB-Fybolia-Locminé).

L'entente entre les 4 hommes est bonne et les points aux sprints intermédiaires et aux meilleurs grimpeurs sont disputés par Théo Cotard et Benjamin Labbe. Le premier nommé endosse d'ailleurs le maillot U des sprints intermédiaires à l'issue de cette étape. L'écart qui atteint rapidement les 4 minutes 30 n'ira pas plus haut. Les AG2R-Citroën U23 du leader Valentin Retailleau emmènent le peloton sur les routes étroites et vallonées du Morbihan et ne laissent pas les échappés prendre plus d'avance. Sous l'impulsion du Team DSM du vainqueur d'hier Leo Hayter, l'écart se réduit même à moins de 2 minutes.

Alors que le circuit final se dessine à l'horizon, les maillots rouges d'Arkéa-Samsic prennent les commandes du peloton et accélèrent franchement pour durcir la course. Les échappés ne peuvent résister au retour du peloton sur le difficile circuit final de Brandivy. C'est le moment choisi par Stuart Balfour, l'écossais de Swiss Racing pour créer un mouvement de course. Il est rejoint quelques minutes plus tard par Julian Lino, le vannetais de Bike Aid qui arrive quasiment à domicile. Les 2 hommes s'entendent mais leur écart ne dépassera jamais les 20-25 secondes d'avance sur le peloton de nouveau contrôlé par les AG2R-Citroën. Mais l'arrière du peloton est en charpie, il ne reste qu'une trentaine de coureurs dans le premier groupe.

Tout est alors à refaire dans le dernier tour de circuit. Au pied de la dernière bosse à moins d'un kilomètre de la ligne, un coureur sort brutalement du peloton à la faveur d'une relance. Oscar Pelegri (Electro Hiper Europa) prend tout de suite quelques longueurs d'avance. Le peloton ne pourra que le regarder lever les bras sur la ligne. Tom Mainguenaud (Sojasun espoirs) confirme sa bonne forme entrevue hier en prenant la 2ème place au sprint devant Thibaut Ferrasse (B&B Hotels). Ce dernier, à la faveur des secondes de bonification obtenues sur la ligne d'arrivée, s'empare du maillot de leader au détriment de Valentin Retailleau. Mais il n'est pas sûr que cela déplaise à l'ancien leader qui se décharge, ainsi que ses équipiers, du poids de la course.

Oscar Pelegri quant à lui, exprime son grand bonheur d'être performant: "Lors de la 1ère étape, j'ai loupé le bon coup alors que c'était une étape qui me convenait. Aujourd'hui je savais que ça me convenait aussi. Alors j'ai passé l'étape tranquillement. J'ai essayé de rester calme, toujours à l'avant du peloton. Et puis sur le circuit final, les Arkéa ont poussé un grand coup, mais je suis toujours resté placé. Près de l'arrivée, il y a eu un mouvement dans le peloton avant le dernier virage. Quand je suis sorti du virage, cela s'est ouvert devant moi alors j'y suis allé et j'ai tout mis jusqu'au bout. Je suis vraiment heureux d'être là."