Marque Bretagne

Formidable Leo Hayter

21/09/2021

C'est à un coup de force impressionnant que nous avons assisté entre Corlay et Rosporden. Celui du britannique Leo Hayter du Development Team DSM, récent vainqueur de Liège-Bastogne-Liège U23.

L'étape est tout d'abord animée par une échappée de 2 hommes, qui a eu du mal à se former sur les larges routes du départ et qui a pris forme dès que la chaussée s'est rétrécie. Maël Guégan (Team U Nantes Atlantique) et Thomas Gachignard (Dinan Sport Cycling) sont laissés libres par le peloton de vaquer à leurs occupations à l'avant de la course. L'avance augmente rapidement jusqu'à atteindre les 6 minutes 30 au moment du ravitaillement. Le peloton alors contrôlé par les équipiers du leader Valentin Retailleau se restaure avant d'engager les grands manoeuvres et de penser à réduire l'écart. Il ne reste en effet qu'à peine 45 kilomètres avant d'entrer sur le circuit final de Rosporden.

Kern Pharma, passé complètement à côté du coup sur la 1ère étape, prend la barre et, assistés parfois des autres équipes Pro Team, réduisent l'écart sur les 2 hommes de tête. Et comme il reste encore des secondes de bonifications à glaner ici ou là, Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic), Thibault Ferrasse (B&B Hotels) et Jean Louis Le Ny (WB-Fybolia-Locminé) se font la peau pour gratter du temps.

C'est alors qu'à l'occasion du dernier classement grimpeur avant le circuit final, et quand l'écart se réduit à moins de 2 minutes, Leo Hayter (Development Team DSM) sort du peloton accompagné par Tom Mainguenaud (Sojasun espoirs ACNC). Ils reviennent rapidement sur la tête de course qui compte alors 1 minute et 40 secondes de marge sur le peloton à l'entrée sur le tortueux circuit final de Rosporden. Le britannique est trop fort et laisse ses compagnons se faire manger par le peloton mené désormais en grande partie par les B&B Hotels qui sentent le mauvais coup venir.

Leo Hayter résiste sur un circuit certes à l'avantage d'un homme seul, mais pas particulièrement à l'avantage d'un puncheur. Leo Hayter n'est donc pas qu'un puncheur, c'est un formidable rouleur qui tient en respect le peloton pour s'imposer avec une marge de près de 40 secondes. La 2ème place de l'étape est prise au sprint par son coéquipier Tobias Lund Andresen, pour assurer le coup. Le podium du jour est complété par Milan Fretin (Lotto Soudal U23). Le top 20 comprend en partie les hommes en forme, Le Bon, Ferrasse, Delaplace, Le Ny, Van Der Lijke, Maas, Huby. Valentin Retailleau (AG2R-Citroën U23).

De son aveu même, Leo Hayter se devait de rattraper sa mauvaise journée d'hier. Le Team DSM s'est posé, a débriefé, et est passé à l'offensive, comme sur tableau noir. Il a su réaliser un coup de force magistral pour se replacer au général. "On sait que chaque jour est dur sur le Tour de Bretagne alors on prend la course jour après jour. Je me replace au général alors oui, on va tout donner pour le général. J'ai gagné ma première course la semaine dernière et je suis en forme". Quant à savoir si il se trouve plus fort que son frère Ethan (très prometteur chez Ineos Grenadier et dépossédé le dernier jour du maillot de leader du Tour du Grande-Bretagne par Wout Van Aert), il répond simplement "No Comment".