Marque Bretagne

7ème étape : Eekhoff et Manzin achèvent le Tour de Bretagne en beauté

01/05/2019

En remportant la dernière étape du 53e Tour de Bretagne devant un public joyeux, nombreux et passionné à Saint-Pol-de-Léon, le Néerlandais Nils Eekhoff (Team Sunweb), a délogé du podium final le Breton Léo Danes (U Nantes-Atlantique) tandis Lorrenzo Manzin (Vital Concept-B&B Hotels), troisième sur la ligne, a supplanté dans ce dénouement hitchcockien Fabian Lienhard (IAM Excelsior) pour la victoire au général, à l’addition des places (66 contre 136) de toute la semaine! 
C’est donc le plus régulier qui inscrit son nom au palmarès, sans avoir remporté une seule étape, à la différence d’Alberto Dainese (SEG Racing), qui restera la grande révélation de cette édition. L’Italien, triple vainqueur, pouvait encore s’imposer au général à condition de l’emporter à Saint-Pol-de-Léon sans que Manzin termine deuxième, mais il a cette fois calé, 10e, après qu’une chute eut perturbé son équipe dans le dernier tour. C’est aussi une chute qui l’avait écarté de la bagarre le premier jour et une autre chute qui l’a dépossédé du maillot de leader au terme de la quatrième étape à Châteaubriant.
« Dainese était bien là dans le sprint mais à partir des 500 mètres avant l’arrivée, je ne l’ai plus vu, a commenté Eekhoff qui s’est appliqué à remonter le peloton sur le circuit final. Je suis vraiment content de terminer le Tour de Bretagne de cette manière. C’était très dur, ça rend la victoire encore plus belle. »

 

C’était également spectaculaire une fois que les coureurs ont rejoints le bord de mer dans le Haut-Léon alors que quatre d’entre eux caracolaient en tête depuis le 11e kilomètre : Bjorn Tore Hoem (Joker Fuel of Norway), le plus actif assurément, Owen James (Côtes d’Armor-Marie Morin), pas rassasié après sa victoire d’étape à Châteaubriant, Martin Salmon (Sunweb) et Willy Artus (Sojasun). L’équipe IAM Excelsior du leader Fabian Lienhard les a maintenus à distance, pas au-delà des trois minutes, avant que les formations des sprinters les ramènent à la raison à l’amorce des trois derniers tours.
La montée pavée menant à l’arrivée a favorisé Nils Eekhoff, un vainqueur de Paris-Roubaix Espoirs promis au plus grand avenir. Pour Lorrenzo Manzin, double vainqueur d’étape sur la Tropicale Amissa-Bongo au Gabon en début de saison, c’est une délivrance après avoir passé deux mois difficiles. « Je savais que je devais prendre des bonifications pour l’emporter, a reconnu le Réunionnais. C’est une très belle victoire. J’ai retrouvé de super jambes et mes équipiers m’ont permis de renouer avec le succès et la confiance dont j’avais besoin. »
La 53e édition restera celle du suspense avec les dix premiers du classement final qui se tiennent en dix secondes!

Jean-François Quénet