Marque Bretagne

3ème étape : On n’arrête plus Dainese!

27/04/2019

Alberto Dainese (SEG Racing), leader du Tour de Bretagne après sa victoire à Quimperlé au terme de la deuxième étape, a accru sa domination à Guégon en devançant un deuxième jour d’affilée au sprint Lorrenzo Manzin (Vital Concept-B&B Hotels), très attendu sur ses terres à Châteaubriant, site d’arrivée de la quatrième étape, un an après avoir accueilli le grand départ de la 52e édition.

« Cela a été une bonne journée, a réagi le coureur de Padoue qui signe une troisième victoire italienne en trois jours. Le départ a été très rapide mais ensuite, une échappée a pu prendre de l’avance et nous y étions représentés par Marten Kooistra, c’était parfait. Nous avons laissé faire les équipes qui se sont mises à rouler. J’affectionne particulièrement ce genre d’arrivée en faux-plat mais le dernier kilomètre a été chaotique. Je n’étais pas bien placé. Aux 500m, j’étais encore au milieu du peloton mais je n’ai pas paniqué. »

Le début de course a été disputé tambour battant, 50km étant parcourus au cours de la première heure, avec l’appui du vent mais surtout du fait des velléités de nombreux concurrents désireux d’échapper au scénario du sprint massif. Cinq coureurs sont finalement parvenus à fausser compagnie au peloton : Clément Russo (Arkea-Samsic), Tanner Putt (Araphaoe), Øyvind Lukkedal (Joker Fuel of Norway), Léo Danes (U Nantes-Atlantique) et Marten Kooistra (SEG Racing).

Ils se sont présentés sur le circuit final avec deux minutes d’avance après que Groupama-FDJ, EvoPro et Natura-Roubaix aient forcé l’allure en tête de peloton.

L’équipe Vital Concept-B&B Hotels s’est chargée de ramener tout le monde à la raison d’un troisième sprint massif en trois jours. Lorrenzo Manzin aurait préféré s’enlever un peu de pression avant l’étape de Châteaubriant dans la ville qui l’a accueilli quand il a quitté son île de La Réunion pour vivre pleinement son aventure cycliste, dès la catégorie cadets. Mais Dainese s’est de nouveau montré supérieur.

« Quand j’ai pu enfin lancer mon sprint, Manzin et le Sunweb (Nils Eekhoof, 3e) étaient déjà loin devant, a ajouté le vainqueur. Mais j’ai réussi à revenir et à les dépasser. Je suis vraiment content. » C’est à une vraie démonstration de puissance qu’ont pu assister les spectateurs de Guégon. Dainese ne tire aucun plan sur la comète en ce qui concerne le classement général mais il sait que la quatrième étape lui convient encore… sauf que Manzin sera survolté!

 

Jean-François Quénet